Musée canadien du skiTemple de la renomée du ski canadien
Exhibits

Résumé de l’histoire du ski canadien


Les débuts du ski au Canada

Quoiqu’il existe peu de documentation sur le sujet, des immigrants scandinaves ont probablement apporté le ski de fond dans l’Est ainsi que dans l’Ouest du Canada au milieu du 19e siècle. Quoique le ski de fond n’a jamais été un important moyen utilitaire pour voyager, durant la dernière décennie du 19e siècle, le sport a acquis une popularité grandissante dans l’Est du Canada. L’Ouest du Canada préférait le saut à ski.


Le ski de fond

Des chaînes de montagnes infinies à l’ouest jusqu’à la campagne vallonnée de l’est, les vastes paysages enneigés des hivers canadiens fournissent des occasions illimitées de voyager sur des skis minces.


Jackrabbit Smith-Johannsen, Ordre du Canada

Herman Smith-Johannsen, dit Jackrabbit , demeure une des personnalités du ski canadien les plus connues. Le surnom Jackrabbit (gros lièvre) viendrait des Cris qu’il a rencontré dans le Nord de l’Ontario et qui étaient impressionnés par ses déplacements rapides dans les bois denses et sur la neige profonde. Né en Norvège en 1875, il a ressenti une passion inapaisable pour le ski jusqu’à sa mort à l’âge de 111 ans. En outre sa vitalité et son enthousiasme débordant qui ont influencé d’innombrables skieurs, il a contribué de manière inestimable au développement du ski de fond et au tourisme, particulièrement pour les Laurentides au Québec et pour l’Est des états-Unis.


Le combiné nordique

Le combiné nordique est un sport compétitif composé de deux disciplines : le saut à ski et le ski de fond. La force, les habiletés physiques subtiles et la puissance explosive requises pour le saut à ski se combinent à l’endurance aérobic essentielle au ski de fond compétitif.


Le biathlon

Dérivé de compétitions de patrouille militaire, le biathlon combine deux habiletés opposantes dans la même épreuve compétitive. L’endurance cardiovasculaire et le pouls élevé associés au ski de fond se marient au calme et à l’immobilité absolus nécessaires pour l’adresse au tir à la carabine.


Le saut à ski

Dans les années 1870, des norvégiens ont apporté le saut à ski au Canada et trente ans plus tard, des milliers de spectateurs appréciaient le sport. Les ressources nécessaires pour construire les rampes imposantes étaient probablement l’élan qui a mené à la fondation des premiers clubs de ski au Canada, soit Revelstoke en 1893 et le Montreal Ski Club en 1903.


Le ski alpin

Le ski alpin, ou ski de piste, est un sport distinct du ski de fond ou du ski de randonnée. Il s’est développé au Canada dans les années 1930, environ quatre-vingt années après l’introduction de la technique télémark, une technique de ski innovatrice de la Norvège. à la différence du ski traditionnel avec des dimensions semblables de sa pointe jusqu’à son talon, ce nouveau ski avait un patin plus mince qui assurait des virages plus aisés et une meilleure maîtrise de la vitesse sur une pente.


Les Crazy Canucks

L’équipe masculine de ski alpin canadien composée de Ken Read, Steve Podborski, Dave Irwin, Dave Murray et Jungle Jim Murray est devenu un phénomène culturel dans les années 1970 et 1980 lorsqu’elle a défié les Européens pour la suprématie en ski alpin. Les skieurs frôlaient la catastrophe avec un style sans retenue et ont été attribué le titre bien mérité de Crazy Canucks (canadiens fous); ils ont électrisé les compétiteurs ainsi que les spectateurs avec leur audace et leur adresse sur les pentes abruptes des pistes alpines mondiales.

Selon Steve Podborski, nous formons une équipe qui travaille fort, fait de bons efforts, et parfois nous nous effrayons . Copiés par les équipes européennes, l’Autrichien légendaire Franz Klammer a imité leur style réussi. Lorsqu’il a gagné la médaille d’or en ski alpin aux Jeux olympiques d’hiver de 1976 à Innsbruck, plus d’un compétiteur a commenté qu’il skiait comme un Canadien .


Le ski acrobatique

Le ski acrobatique est une discipline créée par des skieurs qui voulaient dépasser les limites du possible sur une paire de skis. Dans les années 1960 et 1970, les skieurs acrobatiques (aussi nommés skieurs hot-dog en anglais) expérimentaient avec des nouvelles manœuvres qui incluaient des culbutes et des sauts acrobatiques ainsi que des virages rapides essentiels pour affronter les pentes abruptes couvertes de monticules de neige inhospitaliers nommés bosses. Ces manœuvres se sont divisées en deux disciplines distinctes : le saut acrobatique et le ski de bosses.


Le télémark

Inventé en 1868 par Sondre Norheim dans le comté de Telemark, Norvège, le ski télémark est une technique de ski au talon libre basée sur le virage télémark durant lequel le talon de la botte de ski n’est pas fixé au ski.


Le ski de vitesse

Le ski de vitesse est la discipline la plus extrême en compétition de ski alpin et demande beaucoup de courage. Les compétiteurs atteignent des vitesses de plus de 200 kilomètres par heure en descendant les pistes droites et très abruptes de la Coupe du monde. Leur équipement est extrêmement spécialisé pour réduire la résistance aérodynamique, notamment des combinaisons de ski lisses et moulantes, des longs skis de 240 centimètres et des casques de protection.


La planche à neige

La planche à neige s’est ajoutée au monde des sports d’hiver relativement tard et a évolué durant les années 1960. La planche de surf, le ski nautique de slalom et deux skis alpin fixés ensemble font partie de nombreux modèles utilisés durant l’expérimentation de son concept. Alors que la planche à neige prenait la forme qu’on reconnait aujourd’hui, le sport a rapidement acquis une immense popularité, surtout chez les jeunes durant les années 1990. Le développement de l’infrastructure pour la planche à neige était tout aussi rapide et a culminé lorsque la Fédération internationale de ski (FIS) a accepté la planche à neige comme sport en 1994 et lorsqu’elle est devenue un sport olympique en 1998.


Le ski pour les athlètes handicapés

Les skieurs et les planchistes handicapés apprécient aussi ces sports pour le loisir ou en compétition. Les athlètes avec plusieurs handicaps peuvent aussi jouir du ski et de la planche à neige grâce à de l’équipement approprié et de l’enseignement spécialisé. Fondée en 1876, l’Association canadienne pour les skieurs handicapés (ACSH) est une organisation de bénévoles qui surveille les activités d’un total d’onze divisions (une division pour la région de la capitale nationale ainsi qu’une division par province). Son rôle inclut les aspects de loisir et la compétition jusqu’aux niveaux international et paralympique.